Psycho et Sexo
Accueil > Pourquoi reste-ton avec un homme que l'on n'aime plus

Pourquoi reste-ton avec un homme que l'on n'aime plus

Info & Savoir

L’amour s’envole parfois peu à peu, sans même que l’on y prête attention, occupées que nous sommes par les tâches quotidiennes. Mais fatalement, un jour arrive où il faut bien faire preuve d’un minimum de réflexion et où la question se pose : pourquoi continuer ?


 

Or, plus de femmes que l’on ne pense répondent finalement à cette question par l’immobilisme. Une attitude réfléchie, la balance ayant penché du côté de la stabilité. Bizarre, dans un monde où l’on divorce de plus en plus fréquemment, où l’exigence vis-à-vis de la vie privée comme professionnelle monte toujours d’un cran.

 


 

Pourtant, ces femmes ne font pas cela par hasard, elles ont pour la plupart d’excellentes raisons, qui les poussent à rester en couple. Parfois pour quelques années de plus, parfois pour la vie entière…

 

Le confort & l’argent

 Commençons par la raison qui est le plus souvent évoquée par l’entourage. Le confort et l’argent peuvent en effet constituer de vraies motivations pour une femme qui a passé des années auprès de son mari et dont l’aisance a évolué positivement au fil des années. Il ne faut pas être très douée en calcul mental pour savoir que recommencer à vivre seule est bien plus onéreux que de rester en couple.

 

D’ailleurs, des jeunes couples décident de vivre ensemble pour éviter entre autres de payer deux loyers, et les plus âgés se pacsent ou se marient sur le tard lors de l’achat d’un logement commun ou pour une meilleure situation fiscale. Rien d’extraordinaire donc à faire intervenir le matériel dans son raisonnement !

 

Le mariage représente également une sécurité financière. Que l’on s’entende ou pas, un couple marié l’est devant la loi et les époux sont protégés. Lorsque le couple ne s’entend plus, il est clair que la séparation risque de survenir un jour ou l’autre. Mais lorsque l’entente existe encore, le choix du confort est souvent celui qui prime en particulier, lorsque l’on a été mariée pendant dix, vingt ans, voire plus.

 

Il arrive aussi que le couple ait investi ensemble dans un commerce par exemple, ou dans un autre projet, ce qui rend une séparation éventuelle difficile et finalement trop compliquée pour certaines épouses qui ne veulent pas tout détruire. La séparation dans ces cas-là n’intervient que lorsque le couple est sans arrêt en train de se quereller et que la vie devient impossible au quotidien.

 

L’amour ou la tendresse

L’amour n’évolue pas toujours de la même façon chez les deux conjoints. Il arrive que si l’épouse n’aime plus, le mari ne soit pas dans les mêmes dispositions. Il peut continuer à être amoureux comme au premier jour, ou sentir que sa femme lui échappe et faire tout ce qui est en son pouvoir pour la retenir.

 

L’épouse peut alors réagir de deux façons, l’amour est bel et bien mort et la séparation inévitable, ou le couple a encore des intérêts en commun, la tendresse existe, et elle peut décider de rester mariée envers et contre tout, une seconde chance en quelque sorte. Là encore, l’âge et les années passées ont leur importance. On repart plus facilement vers une autre vie lorsque l’on a trente ans que lorsque l’on en a soixante.

 

Les enfants

L’autre raison la plus fréquemment évoquée, même si elle a tendance à être de plus en plus relative : les enfants. En fonction de l’éducation que l’on a reçu, de l’investissement affectif que représentent les enfants pour la mère et pour le père, certaines femmes ne peuvent se résoudre à une séparation lorsque les enfants sont encore jeunes.

 

La culpabilité est trop forte pour de multiples raisons : l’enfant a été attendu pendant des années, le père est très fortement impliqué dans l’éducation, on a soi-même vécu une enfance sans père, malheureuse et l’on ne veut donc pas répéter le schéma… Ce ne sont pas les raisons qui manquent, bonnes ou mauvaises, le fait est qu’avoir des enfants est plutôt un facteur qui joue en faveur du maintien du couple.

 

La religion & les contraintes familiales

 La religion joue aujourd’hui un rôle assez peu important, sauf dans certaines familles où le divorce reste encore en quelque sorte une « infamie ». Les nouvelles générations s’en soucient peu, mais il existe de nombreuses femmes qui, consciemment ou pas, restent influencées par une éducation de ce type. La pression familiale peut en effet être assez importante, suffisamment pour que l’on ne se sente pas suffisamment forte pour l’affronter.

 

De nos jours, les jeunes sont moins influencés par leurs parents que par le passé, mais ce type de situation est plus courant qu’on ne le pense. Pourtant difficile d’en parler ou d’avouer que cela entre en compte dans la décision de rester en couple. Si la religion catholique a joué un rôle important pendant des années contre le divorce, cela a presque disparu sauf dans certaines familles. Dans le cercle aristocratique également, le divorce est extrêmement mal perçu et fait toujours partie des interdits d’un point de vue social.

 

La peur du changement

 On se marie aujourd’hui parce que l’on en a envie. Parfois, la déception est au rendez-vous, mais la femme ne souhaite pas modifier sa vie pour autant. Pourquoi donc ? Par simple peur du changement. Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense. On ne le remarque pas autant dans le monde professionnel, pourtant des profils identiques sont fréquents. Des femmes, mais des hommes également, préfèrent ne pas tenter l’aventure d’une nouvelle fonction dans une autre entreprise, à moins que la rémunération ne soit vraiment très alléchante.

 

Certaines personnalités prennent plaisir à occuper un poste qu’elles maîtrisent parfaitement, où elles donnent satisfaction et sont souvent entourées de collègues avec qui il règne une bonne entente. Elles estiment que le changement comporte sa part de risque, ce en quoi elles ont raison, et qu’elles n’ont pas le tempérament adéquat pour s’y frotter.

 

Dans le couple, il en va de même, certaines femmes ont un grand besoin de sécurité. Lorsqu’elles pensent pouvoir faire confiance à leur compagnon, que la vie est bien organisée depuis longtemps, la dernière chose qu’elles souhaitent est de modifier cet état de choses. Cela a souvent trait à des expériences passées, à une enfance ou à une adolescence déstabilisante dans le sens où justement le sentiment de sécurité si important dans le jeune âge n’a pu être acquis.

 

L’expérience

 L’expérience peut aussi jouer un rôle en faveur du statu quo. Certaines femmes décident de rester en couple, sans véritable sentiment amoureux. Pourtant, elles ont déjà connu d’autres amours, séparations, voire divorces. Pourquoi donc rester dans ce cas et ne pas avoir la même attitude que par le passé ? L’expérience justement qui fait qu’elles ont l’impression, à tort ou à raison, que « l’herbe ne sera pas plus verte ailleurs ». Elles ont vécu plusieurs amours, et la vie de couple actuelle, si elle n’est pas très excitante, leur convient. Ces femmes sont persuadées qu’une séparation supplémentaire n’apportera rien à leur bonheur futur.

 

L’expérience joue également un autre rôle : « l’amour est un sentiment changeant, bien folle est qui s’y fie » nous dit-on. Les femmes divorcent rapidement aujourd’hui et n’ont pas toujours l’expérience d’une histoire d’amour dans la durée. Pour celles qui ont l’occasion d’avoir vécu cela auparavant, elles savent que le sentiment amoureux à ses hauts et ses bas. L’indifférence qui s’installe peut soudain se transformer en une nouvelle flamme suite à un événement imprévisible. La vie réserve parfois bien des surprises ! Cette attitude prudente, voire précautionneuse, est aussi parfois un pari sur l’avenir.

 

La difficulté à se projeter dans l’avenir

 Pour certaines, ce n’est pas l’envie qui manque. La séparation, elles en rêvent et pourtant elles ne passent pas à la concrétisation. Lorsque l’on est en couple depuis déjà des années, il est difficile de s’imaginer mener une autre vie, du moins lorsque le couple ne passe pas son temps à se disputer. Le couple peut ainsi continuer à évoluer dans le calme sans grandes difficultés apparentes.

 

Certaines femmes ont de grandes difficultés à imaginer ce que pourrait être leur vie sans leur compagnon. Surtout lorsque les enfants ne sont plus au foyer. En effet, à moins que l’épouse ne soit tombée amoureuse d’un autre homme, se séparer signifie s’installer seule, reprendre contact avec des amies, si possible seules elles aussi, pour ne pas se retrouver comme la personne célibataire des soirées où l’on peut être invitée. Il est en fait parfois difficile de se projeter dans un avenir que l’on imagine souvent plutôt sombre.

 

Cette difficulté fait que l’on peut finalement conclure « Pourquoi tout changer ? Dans quel but ? ». En effet, c’est souvent là que le bât blesse, car pour changer de vie, il faut avoir un projet en tête, pas seulement une séparation. Celle-ci doit être considérée comme un début, non pas uniquement comme une fin.

 

Quels projets d’avenir ?

Quelles que soient les raisons pour lesquelles les femmes restent avec un compagnon pour qui elles n’éprouvent plus d’amour, la vie ne s’arrête pas pour autant. En restant, la vie s’annonce plus calme que si l’on envisage une séparation, mais les projets d’avenir ne sont pas réduits à zéro. En fonction du profil et des raisons évoquées plus haut, les épouses qui restent ne sont pas forcément modèles, ni plus charitables que les autres.

 

Elles décident généralement de mener leur vie à leur façon.

 

Leur investissement affectif peut se porter sur les enfants, les petits-enfants, la satisfaction d’avoir pu mener à bien un modèle familial qui leur tient à cœur.

 

La vie professionnelle est pour certaines non seulement une occupation, mais parfois même une passion, qui fait passer les journées à la vitesse de l’éclair.

 

D’autres auront une vie où les amies, les invitations, les soirées sont des moments privilégiés et réguliers qui permettent de rendre la vie très agréable.

 

Certains autres projets sont plus classiques : acheter une maison et déménager, en faire construire une et manager le projet, prévoir des escapades à l’étranger, se passionner pour la pratique d’un sport, participer à l’organisation d’un festival ou travailler dans une association…

 

La vie ne s’arrête pas à la vie de couple ! Aujourd’hui, les femmes ont une vie bien à elle en dehors de leur compagnon ou mari. Que l’on soit mariée ou non, en couple ou pas, il est en effet essentiel de garder son jardin secret. Une tâche difficile parfois, mais toujours salutaire à terme, que le couple s’installe dans la durée… ou pas !

 

 

Rejoignez notre communauté