Santé et beauté
Accueil > Apprendre la méditation

Apprendre la méditation

Info & Savoir

Quand on n'a pas été formée aux différentes techniques, difficile d'apprendre à méditer toute seule. Des stages existent partout en France ainsi que des centres de formation, sans oublier nombre de livres et de DVD. Pour vous aider à appréhender cette pratique quotidienne du bien-être, zoom sur les notions de base à connaître.

Il existe une grande variété de formes de méditation, mais à la base, il s'agit essentiellement d'un entraînement de l'esprit, semblable à celui que nécessite la pratique d'un sport ou d'un instrument de musique. L'entraînement méditatif serait destiné à libérer l'esprit des pensées stressantes ou nuisibles. évidemment, bien des pensées sont utiles pour gérer sa vie ou résoudre les problèmes pratiques. Mais, les mécanismes mentaux sont tels qu'ils produisent sans cesse des pensées souvent inutiles ou néfastes.

Selon les différentes écoles, et elles sont nombreuses, la méditation peut se pratiquer debout, assis, en marchant, les yeux ouverts ou fermés, silencieusement ou en répétant un mot, l'esprit concentré sur une image ou non... Il ne semble pas exister de grandes différences dans les effets d'une forme par rapport à une autre, l'élément le plus déterminant étant une pratique assidue.

Disons tout de même qu'il s'agit d'abord de s'entraîner à maintenir son attention et à empêcher l'esprit de se laisser emporter par les pensées qui surgissent sans arrêt. Pour maintenir cette attention, la plupart des approches préconisent de se concentrer sur quelque chose qui occupe tellement l'esprit que celui-ci ne peut plus penser (temporairement, du moins).

 



Un son : une syllabe (« aum », par exemple), une expression qui nous est personnelle ou un mantra (formule sacrée). On peut les répéter mentalement, les articuler sans émettre de bruit ou les prononcer à voix haute. Dans ce dernier cas, les vibrations provoquées à partir des cordes vocales sont censées amener le corps à de bonnes dispositions.

Un objet : regarder fixement la flamme d'une chandelle, par exemple, une image qui nous est chère ou un dessin de forme géométrique.

Une image mentale : un arbre, la mer, ou quoi que ce soit qui nous inspire.

 

La respiration : la technique sans doute la plus courante aujourd'hui consiste à être conscient de l'air qui pénètre le corps, qui en est expulsé, qui pénètre encore... Comme la respiration est un mouvement permanent et infaillible, elle donne un ancrage stable à l'effort d'attention.

Mais l'esprit vagabonde sans cesse et la plupart des personnes qui pratiquent la méditation doivent recourir à certains trucs pour conserver l'attention. On peut, par exemple, compter les respirations jusqu'à dix, puis faire l'inverse ; ou compter pendant l'inspiration et reprendre le décompte pendant l'expiration. On peut fixer son attention sur la sensation de l'air quand il passe dans les narines ou quand il provoque l'expansion et la contraction de l'abdomen, etc.

La pratique de zazen consiste à se concentrer sur une posture assise, pour la maintenir le plus correctement possible, et sur la respiration. Le matériel requis pour pratiquer se limite à un « zafu », un coussin de méditation, qui est à la fois un accessoire et un symbole de la pratique de zazen. Le pratiquant s'assoit au centre du zafu, les jambes croisées en lotus ou en demi-lotus et la colonne vertébrale bien droite, comme dans la posture de Yoga du même nom. Il adopte une position des mains appelée « mudra » et place son regard à environ un mètre de distance sur le sol, sans regarder quelque chose de précis.

Le but de la méditation zen est de laisser passer les images et les pensées qui surviennent sans chercher à les analyser ni à les retenir. Les bienfaits de la pratique de la méditation zen ont été démontrés scientifiquement. En effet, il a été prouvé que la méditation déclenche des ondes cérébrales alpha et thêta, comme dans un sommeil profond. Par ailleurs, la pratique de zazen développe la concentration et apporte calme et sérénité.

Rejoignez notre communauté