Psycho et Sexo
Accueil > Etre une femme libertine en 2015

Etre une femme libertine en 2015

Info & Savoir

« Je suis libertine... je suis une catin... » chante Mylène Farmer. Les termes et le clip permettent d'avoir une idée assez claire de ce que la chanteuse veut nous dire. Au XVIIIème siècle, le libertin était un libre penseur, affranchi de toute autorité et dogme, religieux en particulier. Aujourd'hui, le mot s'utilise pour évoquer une personne affranchie de la morale traditionnelle en termes de moeurs. Ça veut dire quoi au juste « être libertine » au troisième millénaire ?

Il est clair que la première définition était plus valorisante, car les synonymes proposés par le dictionnaire aujourd'hui sont entre autres « débauche, inconduite, licence... ». Laclos et ses « Liaisons Dangereuses », Sade, ont contribué à faire le lien entre le libertinage intellectuel et le libertinage physique. Peut-on encore parler de libertinage au XXIème siècle ? L'exception serait-elle devenue la règle ? Avec la liberté des moeurs, les changements de partenaires sont pléthores, sommes-nous donc toutes devenues des libertines ?

 



Si le mot signifie liberté en matière sexuelle, il est clair que notre société est aujourd'hui permissive à ce niveau, ce qui n'est pas le cas dans tous les pays du monde, loin de là. Les Françaises ont aujourd'hui le choix de leur partenaire, au singulier comme au pluriel. Le libertinage aujourd'hui va beaucoup plus loin que ce simple choix, car il désigne aussi d'autres pratiques sexuelles, telles que la bisexualité, l'échangisme et le sado-masochisme...

Autant dire que ces pratiques ne concernent pas toutes les Françaises, même si nombreuses sont celles qui n'avouent pas clairement leurs pratiques sexuelles. Les clubs d'échangisme fleurissent, et Internet est passé par là qui permet d'avoir accès bien plus facilement que par le passé à toute sortes de propositions pour les adultes majeurs.

Il y a un « mais » évidemment. Si la liberté sexuelle est de rigueur pour les Françaises, la plupart sont pourtant assez sages en matière de moeurs. Il est très rare aujourd'hui pour une femme de ne connaître qu'un seul homme dans sa vie, la règle étant plutôt d'en connaître plusieurs avec qui l'on fait parfois un bout de chemin, long ou court. Les adultères restent souvent des épisodes, à moins qu'ils ne déclenchent finalement une rupture. Tout cela se passe souvent dans la discrétion. Lorsque l'on parle de libertinage, il y a une différence très nette avec ce type de comportement, finalement assez classique. Nombreuses sont celles dont l'éducation, les freins culturels sont suffisamment forts pour ne pas devenir justement « libertines ».

Qui sont les femmes libertines ?
Des femmes, tout simplement, qui ont à un moment de leur vie l'envie, la curiosité, le penchant pour ce type de comportement. L'âge est important car les libertines sont souvent assez mâtures, il ne s'agit pas de jeunes filles de 18 ans, plutôt des femmes qui ont une expérience sexuelle déjà bien réelle, mais qui ont envie d'autre chose. Les libertines sont aussi des femmes qui ont été initiées par un partenaire qui a éveillé leur penchant naturel pour le sexe. Dans ce cas, attention danger, car la libertine est parfois prisonnière de son amour et se laisse influencer pour glisser vers un comportement qui ne correspond pas toujours à ses envies. On fait bien des choses par amour... Il ne faut donc pas oublier que pour être une libertine assumée, le fameux mot liberté doit rester au premier plan. Il s'agit donc d'un libre choix et si une initiation est possible, elle ne doit pas avoir lieu en état de dépendance affective.

Toutes sortes de femmes peuvent donc être des libertines, peu importe l'âge, en couple ou pas, maman ou pas, même si pour des questions très simples d'organisation, on retrouve souvent des célibataires sauf dans le cas de l'échangisme.

L'un des intérêts pour les libertines qui ont quarante ans et plus est aussi de rencontrer parfois plus facilement des hommes jeunes. Tout comme les hommes ont parfois des aventures avec des jeunes femmes, une sorte de revanche en quelque sorte. Car il est clair que rencontrer des hommes plus jeunes n'est pas toujours si simple. N'est pas « femme cougar » qui veut ! La morale judéo-chrétienne n'est pas spécialement importante pour les libertines, ni la fidélité bien entendu. Les barrières morales sur ce sujet sont relativement inexistantes et l'adultère n'est absolument pas un tabou. Toutes sortes de profils peuvent donc correspondre au profil de la libertine. Tant en termes d'âge que d'éducation. Certaines ont reçu une éducation stricte et ont décidé de se rebeller contre ces valeurs, d'autres ont au contraire été laissées relativement libres assez jeunes sur leur sexualité. Enfin, il arrive aussi que les circonstances de la vie transforment des femmes sages en libertines pendant une partie de leur vie.

Lorsque des entreprises se créent autour du libertinage, c'est un signe. Les entrepreneurs ne sont pas des rêveurs, et le marketing ne répond pas à des émotions mais à des études bien ciblées. Ainsi, un nouveau site, Gleeden.com, présente la particularité d'être réservé aux couples, mariés ou non. Logiquement, le site annonce que 40% de ses membres sont des femmes. Il ne s'agit plus de se voir entre couple pour passer une bonne soirée autour d'une table, mais de se donner rendez-vous pour faire l'amour. Cela explique que les salles où ces couples se rejoignent sont moins « gore » que par le passé.

 

De plus, le nom de ces endroits n'est plus vraiment secret comme auparavant et il est relativement facile de se les procurer. Très souvent, les femmes mariées deviennent des libertines suite à une vie sexuelle qui s'est assoupie dans le temps. Si cela est plus courant aujourd'hui, c'est aussi que les femmes peuvent surfer sur Internet tranquillement, au départ pour voir un peu ce qui est réellement possible avant d'aller plus loin. Auparavant, il fallait déjà connaître quelqu'un faisant partie d'un réseau pour aller de l'avant. A présent, tout est plus facile. Avec Meetic, il suffit d'aller sur le site, parler via le réseau avec des hommes et de passer au niveau de la rencontre si on le souhaite. Une approche, qui psychologiquement n'est plus du tout la même. En effet, si rechercher à contacter des personnes appartenant à un réseau découle d'une démarche très volontaire et active, s'asseoir devant son ordinateur pour commencer à se promener sur la toile attire des profils nettement moins aventuriers.

Les supermarchés du sexe quant à eux commencent à fleurir sur le territoire français. Il ne s'agit plus de simples sex-shops dans les quartiers chauds, mais de vrais supermarchés offrant une gamme très étendue, allant du répertoire sado-masochiste, en passant par la lingerie coquine, et toutes sortes de sextoys plus ou moins ludiques. Là encore, ce type de surface de vente change totalement le profil de la clientèle ciblée. Si peu de femmes franchissaient le pas des boutiques spécialisées, autant dire qu'il n'en va pas de même pour ces nouveaux commerces. Les femmes s'y rendent seules ou entre copines, et plus récemment, les propriétaires ont pu constater que de « vrais » couples commençaient à fréquenter leur établissement, afin de mettre un peu de piment dans leur vie érotique. Une autre façon de rendre le sexe plus proche, de le dédramatiser, voire d'aller plus loin.

Casanova est dans notre imagination a l'une des images les plus connues du libertin. Mais il n'existe pas vraiment de Casanova au féminin. Tout simplement car pendant des siècles, la femme était aussi la mère potentielle et que multiplier les aventures signifiait aussi ne pas savoir qui était le père de l'enfant. Pas de pilule et pas de test Adn, voici l'une des meilleures raisons pour traiter de dévergondée une femme adultérine. Sans oublier l'influence de la religion qui place l'adultère parmi les sept péchés capitaux.

Si l'on considère ce qui se passe encore aujourd'hui en Iran avec des condamnations à mort prononcées contre des femmes ou des homosexuels, il est vrai que le passé fait toujours partie du présent. Pour une bonne raison, c'est que la liberté sexuelle permise aux femmes grâce à la contraception est extraordinairement récente.

L'approche de la vie sexuelle en dehors des normes de la société est encore loin d'être passée dans les moeurs. Aujourd'hui encore, une femme qui se conduit comme un homme au niveau de sa sexualité est souvent montrée du doigt et la discrétion est de mise. Pourtant, les revendications d'égalité entre hommes et femmes indiquent une tendance de fond dans les sociétés occidentales : il est de plus en plus difficile de reprocher à une femme de se conduire avec la même liberté dans sa vie sexuelle qu'un homme. Et sur le sujet, les autres femmes ne sont pas toujours compréhensives. Il faut donc une forte personnalité pour assumer ce style de comportement, Etre une libertine qui assume signifie aussi une armure assez solide autour de soi, ou du moins une personnalité suffisamment forte pour supporter les critiques qui ne manqueront pas de fleurir à son encontre.

C'est surtout le web qui est responsable de ce rapprochement. En effet, Internet propose de nombreux sites plus ou moins vulgaires, présentant des photos à caractère nettement pornographiques sous prétexte d'organiser des rencontres. La libertine est un peu dans la situation d'une funambule qui ne doit pas faire de faux pas sous peine de se voir étiquetée d'un autre vocable. Liberté est donnée aux femmes d'être des libertines sans honte et sans regret. Mieux vaut avoir du caractère cependant et ne pas se laisser influencer par les « on dit ». Une attitude que certaines ne parviennent pas à assumer. Pourtant, la liberté est bel et bien un atout que les femmes ont conquis de haute lutte et si certaines souhaitent en profiter dans la sphère sexuelle, libre à elles.

Au contraire, faisons preuve de solidarité féminine vis-à-vis des femmes qui veulent vivre librement dans ce domaine, que ce soit pour un temps assez court ou pas. Cela fait aussi partie du respect dû à l'autre, quand bien même cela est différent de notre façon de voir les choses. Soyons donc respectueuses de ces nouvelles femmes qui se permettent ce qui n'était pas admis il y a encore une soixantaine d'années. Si nous avons envie d'être libertines, assumons-le !

Rejoignez notre communauté