Santé et beauté
Accueil > Environnement : des enjeux majeurs pour demain

Environnement : des enjeux majeurs pour demain

Info & Savoir

Au XXIe siècle, la protection de l'environnement est devenue un enjeu majeur, en même temps que s'impose l'idée de sa dégradation à la fois globale et locale, à cause des activités humaines polluantes. Un débat tout autant philosophique qu’économique.

La préservation de l'environnement est un des trois piliers du développement durable. C'est aussi le 7e des huit objectifs du millénaire pour le développement, considéré par l'ONU comme « crucial pour la réussite des autres objectifs énoncé dans la Déclaration du Sommet du Millénaire ».

 

L’impact de l’homme sur l’environnement

L'idée d'une dégradation de l'environnement de la Terre dans laquelle vivent les humains, par l'effet de la pollution, est devenue largement majoritaire à la fin du xxe siècle : cet effet prend la forme d'une crise écologique globale. Plus qu'une idée, les faits démontrent que l'évolution de l'environnement est représentative d'une dégradation de l'habitat, imputable à l'activité humaine.

 

Pour mesurer cette dégradation, on peut se servir de plusieurs indicateurs :
. Les pollutions apparentes, c'est-à-dire les traces de composés synthétisés par l'homme dans les milieux naturels : les sols, l'air et l'eau. Ces indicateurs sont plus couramment désignés sous d'autres noms, comme qualité de l'eau pour la présence de pollution dans l'eau, ou qualité de l'air pour la présence de polluants dans l'air ;
. La raréfaction des ressources naturelles, renouvelables ou pas ;
. La perte de biodiversité, qui est même considérée comme un indicateur clé de l'état de l'environnement.

 



Un rapport de l'OCDE a fait l'état des thématiques environnementales et leur a associé un « niveau d'inquiétude ». Cette étude montre que les impacts de l'homme sur l'environnement sont multiples et variés. Presque tous les éléments constituant l'environnement sont touchés par les activités humaines.

 

Ces impacts sur l'environnement sont liés à plusieurs facteurs, dont ceux évoqués le plus souvent sont la démographie et le développement économique. En effet, le lien entre la population et la pollution est évident : les impacts humains locaux sont proportionnels au nombre d'habitants d'une région, et il en est de même pour le nombre d'habitants sur la Terre. Mais la démographie n'est pas le seul facteur qui intervient dans cette équation.

 

Le niveau de développement économique, les habitudes de vie, le climat et toute une multitude de facteurs, jouent un rôle très important dans les impacts sur l'environnement, ce qui amène de nombreux spécialistes à relativiser le rôle de la démographie et de la surpopulation dans les problèmes environnementaux.


Dans les dernières années, des moyens techniques ont été développés pour adapter les méthodes industrielles aux impacts de l'activité humaine sur l'environnement. Ces moyens peuvent être techniques, mais aussi législatifs et normatifs. Au niveau international, des accords comme le protocole de Kyoto imposent par exemple des quotas maximum d'émission en termes de gaz à effet de serre. D'autres accords règlent des points plus précis, comme la protection d'un lieu, d'une espèce menacée, ou l'interdiction d'une substance.


Environnement : quatre enjeux majeurs
Sous l’effet conjoint de la croissance démographique et de la croissance économique, l’activité humaine exerce une pression de plus en plus forte sur le milieu naturel. Les prochaines décennies seront celles de la raréfaction des quatre éléments : l’air (garant de températures stables), le feu (les énergies fossiles), la terre (les écosystèmes) et l’eau (potable ou propre aux usages agricoles). Suivant cette grille de lecture, quatre enjeux environnementaux principaux devraient profondément modifier l’environnement économique de demain.


. Le changement climatique
Depuis le début de l’ère industrielle (milieu du XIX° siècle), il y a eu changement climatique – plus précisément réchauffement climatique puisque la température moyenne à la surface du globe a augmenté de 0,7°C – avec une nette accélération depuis un demi-siècle (+0,1°C par décennie). Ce réchauffement peut s’expliquer en grande partie par l’effet de serre : l’augmentation de la concentration de gaz à effet de serre (six gaz parmi lesquels le dioxyde de carbone et le méthane) dans l’atmosphère tend à limiter le rayonnement infrarouge vers l’espace, ce qui entraîne une augmentation de température.

 

Le réchauffement climatique s’accompagne d’impacts physiques sensibles : élévation du niveau de la mer, modification du régime des pluies et augmentation des surfaces affectées par la sécheresse, augmentation de la fréquence des vagues de chaleur, précocité des événements printaniers, augmentation de la fréquence des événements climatiques extrêmes, impacts sur la biodiversité et sur certains écosystèmes tels que les massifs coralliens…


. L’épuisement des ressources fossiles
Depuis la Révolution industrielle, le mode de développement économique repose sur l’exploitation des ressources fossiles, et notamment des ressources pétrolières, qui sont des ressources finies. Or, même si les prévisions en la matière demeurent extrêmement difficiles, il est probable que nous approchions du moment où la production de pétrole et de gaz devrait commencer à diminuer du fait de l’épuisement des réserves.


. La perte de biodiversité
La biodiversité désigne la quantité et la variabilité au sein des organismes vivants d’une même espèce (diversité génétique), d’espèces différentes ou d’écosystèmes différents. Même si la biodiversité est plus difficile à mesurer que la concentration des gaz à effet de serre, des évolutions notables indiquent que la perte de biodiversité est déjà bien réelle aujourd’hui. Cette dégradation devrait s’accélérer au cours des prochaines décennies, sous l’effet de la croissance démographique et économique, mais également du changement climatique.


. Les pénuries d’eau
Les pénuries d’eau, qui touchent aujourd’hui plus de 20% de la population mondiale, ont des impacts sur la santé des personnes (maladies) et les économies locales (modernisation / développement d’infrastructures). L’enjeu de l’épuisement de la ressource en eau est lié à de nombreux facteurs :
- S’agissant de l’offre, l’eau douce, qui ne représente que 2,5% des ressources mondiales constitue une ressource menacée directement et indirectement par les activités humaines et leurs effets – notamment le changement climatique.
- La demande est en forte croissance, sous l’effet de l’évolution de la population mondiale, des habitudes alimentaires (70% de la ressource en eau est consommée par l’agriculture, dont la production pourrait doubler dans les prochaines années).
Là encore, selon le contexte, des mesures appropriées s’avèreront indispensables : lutte contre les gaspillages, traitement des eaux, développement et rénovation des réseaux de distribution...

 

Ces différents enjeux environnementaux ont déjà des impacts bien réels. Mais ces impacts devraient augmenter significativement au cours des prochaines décennies rendant l’environnement économique à moyen terme plus incertain, plus contraint et plus mouvant. D’où l’urgence d’une politique internationale commune en la matière par des actions majeures et rapides impliquant chaque citoyen dans chaque pays.

Rejoignez notre communauté