Biographies
Accueil > Chanson : Louane, de tube en tube

Chanson : Louane, de tube en tube

Info & Savoir

Après avoir pointé son joli minois dans « The Voice » en 2013, Louane Emera a conquis plus de 6 millions de spectateurs avec « La Famille Bélier » et raflé un César. À 18 ans, elle prend sa revanche sur la vie et son premier album est déjà en tête des ventes.

Le vendredi 20 février 2015, sur la scène du théâtre du Châtelet de Paris, Louane éclatait en sanglots et démarrait sa nouvelle vie. À tout juste 18 ans, elle venait de décrocher le César du meilleur espoir féminin et obteniat une consécration précoce.

 


 

Déjà connue pour son joli timbre de voix, Louane a dévoilé ses talents d’actrice en interprétant le rôle principal de « La Famille Bélier », aux côtés de Karine Viard et François Damiens.

 

Avec le personnage de Paula, une ado de 16 ans seule entendante dans une famille d’agriculteurs sourds, qui se découvre une passion pour le chant, l’ex-candidate malheureuse de « The Voice » a laissé sans voix plus de six millions de spectateurs. Sa reprise de Michel Sardou, « Je vole », présente sur la bande originale du film, s’est classée en deuxième position des titres les plus téléchargés en France.

 

Pour un tout premier rôle au cinéma, c’est ce que l’on appelle un coup de maître. Depuis deux ans, les choses vont à une allure folle pour cette petite blonde, que l’on voit déjà comme la nouvelle Sophie Marceau ou Vanessa Paradis. Originaire d’Hénin-Beaumont, Anne Peichert de son vrai nom est issue d’une fratrie de six enfants. C’est sa nourrice, qu’elle considère comme une deuxième maman, qui lui fait découvrir le chant et l’inscrit à ses premiers concours.

 

C’est comme ça qu’à 12 ans, la jeune Nordiste participe à sa toute première émission de télé sur Direct 8, « L’École des stars ». Arrivée deuxième, elle prend sa revanche quatre ans plus tard, lorsque ses parents envoient une cassette à la production de « The Voice ». Entonnant « Un homme heureux », de William Sheller lors des auditions à l’aveugle, la chanteuse en herbe fait l’unanimité auprès des coachs.

 

Les quatre sièges des jurés pivotent, et c’est Louis Bertignac qu’elle choisit pour l’accompagner tout au long de l’aventure. Aux côtés de l’ancien membre du groupe Téléphone, dont elle est une fan assidue, Louane séduit le public autant qu’elle l’émeut. Le soir des quarts de finale, c’est devant un plateau bouleversé qu’elle dédie « Imagine » de John Lennon, à son père, décédé deux mois plus tôt. Pour la première fois, la France entrevoit à travers cette blondinette en rangers un petit oiseau blessé. Si la jeune candidate est éliminée aux portes de la finale, elle a cependant tapé dans l’oeil d’Éric Lartigau, le réalisateur de « La Famille Bélier ».


Juste après « The Voice », Louane a dû surmonter le décès de sa mère

Elle rate ses premiers essais pour le personnage de Paula, mais qu’importe, Éric Lartigau en est persuadé : ce sera Louane et personne d’autre. « Chez elle, on a le sentiment que tout ne tient qu’à un fil et pourtant elle est là, solide et ancrée », racontait-il à la sortie du film. Cette fragilité, la jeune fille la doit à son histoire personnelle qui n’a pas toujours été rose. Après avoir perdu son père en 2013, juste après « The Voice », Louane a dû surmonter le décès de sa mère. Des coups du sort qui se sont enchaînés, au moment où elle commençait à connaître le succès.


Louane Emera, une histoire de famille

Aujourd’hui, c’est avec une immense tendresse qu’elle évoque un père « à la fois dur et plein d’amour » et une mère « pas forcément câline, mais exemplaire ». Elle entretient également des rapports fusionnels avec ses quatre soeurs et son frère, âgés de 16 à 30 ans : « Nous ne pouvons pas vivre les uns sans les autres », confiait-elle dans les colonnes de « Paris Match ». C’est dans l’amour de ses proches que Louane puise sa force.

 

Travailleuse acharnée, elle se jette à corps perdu dans tout ce qu’elle entreprend Pour le moment, elle n’a pas reçu de nouvelle proposition de tournage, mais elle le prend avec le sourire. « Concernant le cinéma, il y a encore du boulot », plaisante-t-elle. Et si jouer les actrices lui plaît beaucoup, elle n’en oublie pas pour autant son grand amour, la musique. Après le succès de ses deux singles « Jour 1 » et « Avenir » son premier album, « Chambre 12 » est sorti le 2 mars.

 

Dans cet opus, la chanteuse se livre et raconte son histoire, « l’histoire d’une jeune fille qui a la vie devant elle ». Au mois de juin, elle passera un bac littéraire dans son lycée lillois, avec en option la langue des signes, qu’elle a apprise pendant le tournage de « La Famille Bélier ». Après le bac, elle se verrait bien suivre des études de théâtre, mais rien ne presse : « J’ai 18 ans, il me reste sept années pour m’inscrire au Conservatoire », souligne-t-elle.


Louane : de "Je vole" à "Champbre 12"

En l’espace de deux ans, la demoiselle est passée de l’ombre à la lumière. Son parcours lui a appris qu’il fallait profiter de l’instant présent, et à peine sortie de l’adolescence, elle affiche une lucidité et une maturité surprenantes : « Je vis au jour le jour. Le conte de fées peut être éphémère.»Les pieds sur terre, Louane n’est pas près de se brûler les ailes.

Rejoignez notre communauté