Santé et beauté
Accueil > L'auriculothérapie est-elle efficace pour arrêter de fumer ?

L'auriculothérapie est-elle efficace pour arrêter de fumer ?

Info & Savoir

L'auriculothérapie est une méthode utilisée depuis des siècles pour soigner différentes maladies chez l'homme. Elle consiste à stimuler des points spécifiques au niveau de l'oreille et peut parfois aboutir à des résultats spectaculaires.

Le champ des maladies pouvant être ainsi soignées est très large, allant de l'hypertension artérielle jusqu'au diabète en passant par une multitude d'autres douleurs. L'Organisation Mondiale de la santé en 1987 puis en 1990 a officiellement reconnu cette pratique thérapeutique, mais pour pouvoir soigner, il faut poser un diagnostic préalable et donc être diplômé en médecine.

 



L'acupuncture auriculaire était, en Chine, très peu développée. Jusque dans les années 1960, elle n'utilisait les points de l'oreille qu'en cas de maladies des yeux, de la gorge et de maladies accompagnées de fièvre. C'est avec les travaux du docteur Paul Nogier (1908-1996), et notamment à la suite d'une conférence avec le médecin allemand Gerhard Bachmann en 1956, que les premiers écrits en langue chinoise sur l'auriculothérapie voient le jour.

 

L'auriculothérapie de A à Z

Paul Nogier y exposait que la plupart des zones corporelles possédaient sur l'oreille une correspondance précise et que leur piqûre à l'aide d'une aiguille courte de 1 millimètre d'épaisseur provoquait « une vive douleur en même temps qu'une sédation ou une guérison de la maladie de l'organe correspondant ». Depuis, l'acupuncture de l'oreille a progressé en Chine et en parallèle, Paul Nogier et ses élèves, dans plusieurs pays, ont développé son idée de départ. En 1990, un rapport à l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) préconise une terminologie pour standardiser les recherches.

 

L'auriculothérapie n'a pas été scientifiquement validée
À ce jour, le modèle théorique de l'auriculothérapie n'a pas été scientifiquement validé. De plus, les connaissances médicales actuelles ne soutiennent pas toutes ses hypothèses. Pour l'OMS, les résultats cliniques obtenus justifieraient toujours un approfondissement neurophysiologique supplémentaire. L'efficacité thérapeutique de cette technique, bien qu'enseignée en France dans le cadre d'un DIU (Diplôme Inter-Universitaire) et pratiquée par les médecins, est donc encore mise en doute.

 

L'auriculothérapie est une forme de réflexothérapie
L'auriculothérapie est donc une forme de réflexothérapie qui utilise l'oreille comme un écran tactile pour DIALOSANTÉ guer avec le cerveau (qui renferme le disque dur, le système d'exploitation et la mémoire). Cette discussion s'effectue par l'intermédiaire du pouls ou plus exactement à travers une différence dans la perception tactile de l'onde de choc créée par la propagation du flux sanguin à travers l'artère radiale(le plus souvent) qui répond à un simple code binaire : la présence d'une différence traduit l'existence d'un élément à corriger ; dans le cas contraire, tout va bien. Dans tous les cas, l'onde n'a physiquement aucunement changé ses caractéristiques.

 

Pour l'acte thérapeutique lui-même, on utilise une pointe chaude sans flamme selon le principe de la moxibustion de l'acupuncture chinoise qui sera mise en contact avec la peau de l'auricule quelques microsecondes. La sensibilité cutanée conjuguant les informations véhiculées par le tact grossier à ceux de la chaleur et de la légère douleur, va informer le cerveau sur la nécessité d'opérer un changement.

Cette technique de soins est un microsystème de l'acupuncture, qui s'effectue au pavillon de l'oreille. Son mode d'action est directement relié au système nerveux central. Les organes du corps sont représentés à l'oreille. En cas de troubles d'un organe, les points en correspondance présentent une altération qui sera détectée par un palpeur à pression, et précisée par un détecteur électrique.

Le médecin peut faire une approche diagnostique plus précise par l'examen des variations qualitatives de votre pouls. Le pouls peut être ressenti plus ou moins fort après stimulation de la peau par divers types de stimuli y compris la lumière.

Le traitement de ces points pourra influencer le fonctionnement de l'organe altéré, et améliorer ses troubles. Le traitement peut être efficace en quelques heures ou quelques jours pour des cas récents. Pour des cas anciens, l'efficacité sera appréciée en une à quatre semaines. Chez des malades très réactifs, on peut noter une réaction à type d'aggravation éphémère. Une nouvelle séance sera effectuée de façon tout à fait légitime, soit en cas de non résultat, soit une fois l'effet bénéfique estompé.

Une véritable cartographie de l'oreille a été établie. Chaque point de l'oreille correspond à une zone du corps et il est possible de soigner un grand nombre de problèmes. Mais ces points ne sont pas distribués au hasard.

Si l'on projette l'image du corps sur l'oreille, on obtient une image de foetus renversé :

 

1. Le lobule de l'oreille correspond à la tête,

2. La zone près du trou auriculaire correspond aux organes et viscères du thorax et de l'abdomen,
3. La zone périphérique de l'oreille correspond aux membres.


Essayez de regarder l'oreille de vos proches en imaginant un foetus à l'envers se tenant replié. On détecte les points à traiter soit parce qu'ils sont douloureux à l'oreille ou grâce à certains appareils électroniques appelés détecteurs.

L'auriculothérapie permet de traiter principalement les phénomènes inflammatoires ou douloureux, dans le cadre des rhumatismes, mais aussi les migraines ou certains troubles digestifs. De l'auriculothérapie très précieuse et appréciable est née l'Auriculomédecine.

Pour quelles indications ?
Les indications de l'auriculothérapie sont comparables à celles de l'acupuncture :

> Les douleurs, aiguës ou chroniques, traumatiques, rhumatismales ou névralgiques,

> Les souffrances physiques ou mentales : le stress et toutes les maladies liées au stress,

> Les troubles fonctionnels,

> Les intoxications (tabagisme),

> Les états allergiques.

L'auriculothérapie, une méthode efficace pour arrêter de fumer !

Après avoir quasiment testé toutes les méthodes pour arrêter de fumer, de nombreux fumeurs se tournent à présent vers l'auriculothérapie. Sur le plan pratique, le sevrage est obtenu dans 75% des cas dès la première séance. Les 25% restant, représentent les cas complexes qui nécessiteront par contre plusieurs séances (2 à 4 étalées sur plusieurs mois). Elles sont rendues nécessaires du fait d'interférences liées à des atteintes structurelles nécessitant des traitements concomitants qui demandent du temps pour leur réalisation comme par exemple un équilibrage occlusal ou des traitements de foyers parodontaux ou encore la stabilisation d'un contexte émotionnel trop puissant.

Il existe cependant pour les médecins qui pratiquent cette technique une condition primordiale et incontournable pour obtenir de tels chiffres de réussite : n'accepter que des sujets qui ont une véritable envie d'arrêter de fumer et une motivation sérieusement ancrée en eux. En d'autres termes, on peut toujours essayer de sevrer le «touriste» dont la femme a pris le rendezvous, et qui vient pour lui faire plaisir, mais il ne faut se faire aucune illusion: on court à un échec.

Dans le cas du traitement anti-tabac, c'est un échantillon de tabac qui est directement utilisé et qui va permettre de localiser les points de correction du tabagisme. En effet, ces points ne sont pas situés au même endroit d'une personne à une autre. Il existe une variation particulière du pouls, très subtile, qui apparaît dès que le praticien est sur le bon point. Cette perception demande bien évidemment un entraînement et une sensibilité particulière du médecin qui s'acquiert progressivement. Une fois ces points déterminés, ils vont être stimulés par des aiguilles.

"Les aiguilles sont le plus souvent des aiguilles ""clou"", sortes de petits plots, stériles et à usage unique, qui vont rester plantés un certain nombre de jours dans les pavillons des oreilles. La puncture est peu douloureuse, comparable à l'acupuncture classique. Le traitement se fait normalement en une seule séance. La décision d'arrêter de fumer est un déclic dont seul le patient possède la clé. Le patient sort du cabinet avec ses aiguilles et ne doit plus fumer."

Celles-ci vont l'aider à trois niveaux :

1. L'effet anti-tabac proprement dit permet à l'ancien fumeur de tenir sa décision. C'est l'effet le plus important : il aura beaucoup moins envie de fumer. Chez certains, il existe même un franc dégoût du tabac, mais cet effet est variable d'une personne à une autre.

2. L'effet ""anti-manque"", qui permettra de tenir même si une petite envie persiste quelques jours.

3. L'effet sur l'agressivité et la boulimie limitera le désir de nourriture ou d'étrangler tous ceux qui passent à la portée de l'ancien fumeur ! En cas d'échec (20 à 30% des cas), une autre séance est possible mais il s'agira alors d'une deuxième ""première séance"". Après 15 jours à trois semaines, le patient est sorti de la zone de risque mais (comme dans toutes les toxicomanies), il ne doit jamais se considérer comme guéri et refumer une cigarette... juste pour voir.

N'hésitez donc pas à tester l'auriculothérapie. Voici une médecine douce qui ne peut en aucun cas vous faire du mal et qui marche dans de nombreuses situations et sur de nombreux patients.

Rejoignez notre communauté