Auto & Moto
Accueil > Assurance auto : comment dépenser moins ?

Assurance auto : comment dépenser moins ?

Info & Savoir

L’assurance automobile est une dépense certes obligatoire, mais elle ne doit pas pour autant plomber votre budget auto. Astuces pour payer moins.

Quand on sait que les tarifs sont susceptibles de varier du simple au double d’une compagnie à l’autre, on est en droit de se demander comment les tarifs sont calculés et si l’on ne se fait pas un peu rouler. Heureusement, il est tout à fait possible de faire des économies en appliquant des conseils simples et en gardant un œil vigilant sur son contrat.

 

Assurance auto : faire jouer la concurrence
On n’y pense pas toujours mais la concurrence est reine dans le secteur de l’assurance, chaque assureur fixant librement ses prix. La première astuce pour trouver une assurance auto pas chère est donc de jouer sur ce terrain-là. Concrètement, cela signifie qu’il est dans l’intérêt du consommateur de faire jouer la concurrence entre les assureurs auto avant de souscrire et, pour ce faire, le moyen le plus simple aujourd’hui est de passer par un comparateur d’assurances.

 

En effet, la simulation d’assurance auto sur Internet vous offre l’avantage de comparer plusieurs offres d’assurance afin de prendre connaissance de la réalité des prix du marché et de vous assurer que le niveau des garanties de chaque contrat correspond à vos besoins.

 


 

Assurance auto : modifier son contrat
Achat d’une maison avec garage, départ en retraite, voiture qui vieillit... sont autant de changements qui diminuent normalement son niveau de risque. Ainsi, pour modifier son contrat d’assurance auto pour cause de diminution de risque, l’assuré doit adresser à son assureur auto une lettre recommandée avec accusé de réception demandant la modification.


Toutefois, l’assureur n’est pas tenu d’accepter cette modification, il peut la refuser et dans ce cas, la seule solution qui reste à l’assuré est de demander la résiliation de son contrat. La demande de résiliation doit être formulée dans les 30 jours suivant la demande de modification du contrat. Si son assureur auto n’a pas répondu à la demande de modification du contrat au bout de 10 jours, la modification est considérée comme acceptée. Ce qui signifie que son assureur doit appliquer la modification et réduire la prime d’assurance auto.

 

Assurance auto : opter pour l’assurance au kilomètre
Les assureurs auto sont de plus en plus nombreux à proposer des offres d’assurance au kilomètre. Forfait 7.000, 8.000 ou encore 9.000 km/an, qu’est-ce que ça veut dire ? Le forfait kilométrique proposé par certaines compagnies peut s’avérer très intéressant si, et seulement si, l’assuré parcourt peu de kilomètres dans l’année, l’assurance au kilomètre consiste à déclarer à son assureur un certain nombre de kilomètres et à s’engager à ne pas dépasser ce seuil préfixé.


Par ailleurs, une nouvelle formule d’assurance au kilomètre est très populaire aujourd’hui. Importée des pays anglo-saxons et nommée Pay As You Drive (Payez comme vous conduisez), cette formule passe par l’installation d’un boîtier électronique dans la voiture afin de permettre à l’assureur de vérifier le nombre de kilomètres parcourus et d’adapter le prix de l’assurance à ces données. L’assurance auto au kilomètre permettrait de réaliser des économies de l’ordre de 10 à 35% sur le prix du contrat pour la formule du forfait kilométrique et de l’ordre de 12 à 40% pour le Pay As You Drive.

 

Assurance auto : choisir l’assurance au tiers
Tentante évidemment puisqu’elle permet de conduire en toute légalité sans avoir à dépenser beaucoup, la souscription à une assurance au tiers ne doit pas se faire à la légère, au risque de coûter très cher à l’assuré en cas de sinistre. En effet, l’assurance au tiers, si elle est appelée ainsi, c’est précisément parce que l’indemnisation qu’elle induit ne s’applique qu’à des tiers, auxquels l’assuré aurait causé des dommages.

 

En bref, l’assuré n’est jamais lui-même indemnisé par son assureur au titre de l’assurance au tiers. Du coup, il est peu judicieux d’opter pour cette formule d’assurance voiture minimale si l’assuré conduit une voiture de sport, une voiture de luxe ou encore le best-seller des ventes. A contrario, le fait de conduire une voiture d’occasion, qui a plus de 5 ans, c’est-à-dire un véhicule qui a une valeur moindre, justifie que l’on choisisse l’assurance au tiers.

 

Jeunes : bien choisir son véhicule
Les personnes qui possèdent leur permis depuis moins de 3 ans sont considérées comme des jeunes conducteurs et paient leur assurance plus cher car elles présentent un risque plus important pour les assureurs. En effet, un jeune conducteur Nantais conduisant une Clio paie en moyenne 1.744 €/an alors qu’un cadre trentenaire avec un bonus ne paye, lui, que 516 €/an en moyenne (données obtenues sur les utilisateurs de LeLynx.fr de janvier à septembre 2014).

 

Toutefois, certains éléments peuvent être identifiés pour limiter le coût de son assurance lorsque l’on est un jeune conducteur. Tout d’abord, en tant que conducteur novice, mieux vaut opter pour une voiture pas trop puissante. Concrètement, mieux vaut délaisser une Volkswagen Golf ou encore une BMW M6 coupé au profit d’une humble Clio, une Peugeot 106 ou encore une Punto.

 

Ensuite, il est préférable de choisir un modèle d’occasion. En effet, si on opte pour une voiture dont l’immatriculation est très récente, la compagnie d’assurance automobile va valablement considérer que le risque de vol de votre véhicule est plus important qu’avec une voiture plus ancienne.

 

Délester sa vieille voiture
La loi est claire à ce sujet : tout «véhicule terrestre à moteur» doit être assuré, ne serait-ce qu’au tiers. Cependant, il peut arriver que l’on dispose d’une voiture si vieille qu’elle est à l’agonie et que l’on n’utilisera jamais car on sait pertinemment qu’elle ne tiendra pas la distance. Et dans ce cas précis, on se demande s’il n’y a pas moyen d’être dispensé d’une assurance auto.

 

Pour ne plus être considéré comme «véhicule terrestre à moteur» aux yeux de la loi, la première chose à faire est de retirer les roues de votre véhicule. Étant donné que l’assurance auto aux tiers garantit les dommages causés par votre véhicule à des tiers, il faut aussi garder à l’esprit le fait que même sans roues, votre automobile est susceptible de causer un dégât à un ou des tiers.

 

Une voiture laissée au garage peut, par exemple, créé un incendie touchant les autres véhicules garés autour. Dans ce type de cas, l’assuré est complètement responsable. Ainsi, pour éviter que ce cas de figure se présente, le plus prudent est de retirer la batterie et le carburant. Certains assureurs auto proposent également des contrats d’assurance hors circulation avec en général une prime d’assurance minime.

Rejoignez notre communauté