Psycho et Sexo
Accueil > J'ai tout le temps peur de tout : que faire ?

J'ai tout le temps peur de tout : que faire ?

Info & Savoir

Stress, trac, angoisse, terreur, appréhension, crainte ne sont finalement que les variantes d'une même émotion : la peur. Peur de parler en public, peur du changement ou du lendemain, la peur est omniprésente dans notre existence et le bombardement médiatique quotidien nous maintient dans un état de stress latent. La France détient d'ailleurs le record de consommation d'antidépresseurs et de somnifères. Système naturel de protection, le rôle de la peur est de mettre notre corps en éveil pour le préparer à l'action. Détournée de sa fonction première, elle devient paralysante. Pour autant, sommes-nous condamnés à vivre la peur au ventre ? Assurément non. Voici 10 clefs pour vous libérer facilement et efficacement de vos peurs !

L'angoisse n'arrive pas là par hasard, elle est un signe au même titre que l'anxiété, qui nous indique qu'il est temps de changer quelque chose dans notre vie, soit dans notre manière d'agir, mais aussi de penser.

 



Que l'angoisse vienne d'un problème non résolu de l'enfance (ce qui est souvent le cas) ou d'un problème plus récent, l'attitude est la même : revoir sa manière d'appréhender la vie. Commencer à regarder les choses en face sans se mentir à soi-même, savoir se poser les bonnes questions et mettre tout en oeuvre pour remédier à ses angoisses, voilà le chemin à emprunter pour se débarrasser de ses angoisses.

Il n'y a pas une situation identique, mais si vous avez des angoisses, il y a fort à parier que vous avez perdu le contact avec vous-même et qu'il est temps de restaurer une meilleure relation avec vousmême.

Un peu de sport ne peut pas vous faire du mal, mais cela reste léger. Un entraînement à la relaxation peut vous aider à établir un meilleur rapport avec vous-même qui au fil du temps vous aidera à retrouver une paix intérieure plus profonde. Des pratiques comme la visualisation et l'imagerie mentale permettront également d'améliorer l'image de vous-même. Certaines pratiques de développement personnel contribueront largement à rendre votre manière de penser plus constructive et plus heureuse. Elles vous aideront à restaurer une vie spirituelle saine et authentique qui augmentera votre sensation de bonheur et de paix. La méditation quant à elle vous permettra de gagner en stabilité intérieure. Mais une chose est certaine, si vous ne faites rien, vos angoisses ne disparaîtront pas, et risqueront même de s'aggraver, alors peut-être est-il temps de les écouter. Les clés pour ne plus angoisser et avoir peur existent, à vous de les mettre en pratique.

Le vocabulaire que nous utilisons influence nos émotions et nos attitudes. Il convient d'en prendre conscience et apprendre à s'approprier un langage adapté. On peut parler de « pouvoir des mots ». Ainsi, il sera préférable d'être « surpris » plutôt qu' « épouvanté », plus chargé émotionnellement. Les mots et expressions que nous prononçons réveillent des émotions qui elles-mêmes induisent nos comportements. Édulcorer son langage permettra alors de diminuer l'intensité de ses ressentis.

La peur est une émotion d'anticipation : elle n'existe que dans le futur, étant entendu que le futur peut être quelques secondes ou plusieurs mois. Ainsi, nous créons ce sentiment par l'interprétation que nous faisons des évènements de notre vie. Notre interprétation étant la clef de voute de nos émotions, face à un même évènement, choisissons de l'envisager comme un nouveau challenge plutôt que comme une barrière infranchissable. Le résultat sera différent selon l'attitude adoptée.

Contrairement à une idée répandue, la créativité n'est pas l'apanage des artistes. Elle est d'ailleurs très utile aux hommes d'affaires toujours à la recherche de solutions innovantes. La créativité est une faculté qui nous permet de relever tous les défis de la vie, en produisant de nouvelles idées. Les idées nouvelles nourrissent l'optimisme et nous éloignent des idées noires. Alors stimulez votre imagination, réveillez votre potentiel créatif, puisque l'occasion vous en est donnée !

Prendre la peur à contre courant en lui opposant son antidote : le courage. Si le courage n'est pas une qualité innée chez certains, tout n'est pas perdu, car cette aptitude s'acquière avec de l'entraînement. Comment, me direzvous ? A chaque fois que vous vous surprenez à dire « je ne peux pas faire cela », sortez de votre « zone de confort » et mettez-vous à l'épreuve. Vous serez surpris de constater que vos peurs sont souvent infondées. Développez votre aptitude à diminuer votre peur et à gagner en courage.

L'annonce d'une restructuration dans votre entreprise peut légitimement être à l'origine d'angoisses. Passée la première phase de sidération, il convient de réagir. Se concentrer sur les points sur lesquels vous avez le pouvoir d'agir est plus avantageux que d'échafauder un scénario catastrophe. Mieux vous serez renseigné sur l'évolution de la situation, mieux vous gérerez votre inquiétude et mieux vous serez armé pour l'affronter. Le sentiment de maîtrise que vous éprouverez vous permettra d'agir la tête froide et de préparer votre changement au lieu de le subir.

« La seule chose qui est permanente dans ce monde c'est l'impermanence ». La peur nous incite à nous entourer de garanties en tout genre. Cependant, aucune assurance au monde ne pourra nous protéger du sentiment d'être dépossédé de tout lorsque nous perdons ce à quoi nous tenons. En apprenant l'impermanence, nous développons notre flexibilité et notre capacité à nous adapter avec souplesse et acceptation aux nouvelles situations que la vie nous propose. La souplesse rend possible l'acceptation. L'acceptation, quant à elle, cèdera progressivement sa place à la quiétude.

Augmentation de la pression sanguine, constriction des vaisseaux, accélération du rythme cardiaque, respiration courte, tels sont les nombreux symptômes de notre corps lorsque notre cerveau a détecté un danger potentiel et nous met en état d'alerte. Apprenez à respirer et bénéficiez des nombreux bienfaits de la respiration consciente : d'un point de vue physiologique, la respiration régule la circulation sanguine et la fonction respiratoire, et dénoue les tensions du corps. Du point de vue psychique, elle favorise la résolution positive des problèmes, apporte la clarté mentale et développe un sentiment de paix intérieure. Respirer, un acte si simple...

Depuis combien de temps n'avez-vous pas ri aux éclats ? Les adeptes de la pensée positive le savent bien : rire permet de dédramatiser une situation stressante en faisant diversion. Véritable « thérapie », le rire nous rend euphorique en libérant des endorphines, il permet de considérer le problème avec un autre regard, un autre état d'esprit et surtout, une autre dynamique. On parle aussi de rire libérateur, car il soulage du joug pesant de nos difficultés, et nous libère de l'anxiété.

Il peut paraître paradoxal d'affirmer que la méditation aide à lutter contre la peur, puisque l'immobilisme s'oppose à la force d'agir. Pourtant, par une méditation régulière, vous développerez un sentiment de plénitude et de sérénité, et deviendrez moins enclin au stress. Votre calme olympien vous aidera à mieux gérer les situations difficiles et voir la vie du bon côté. À méditer !

Rejoignez notre communauté